Solidarité
À Mérignac, l’égalité femmes/hommes est une priorité qui se construit dès l’enfance. Si la commune réaménage les cours d’écoles pour déconstruire les stéréotypes de genre, elle intervient aussi sur tous les terrains. Elle n’a de cesse de prévenir, de former et d’orienter. Avec un objectif : ne rien laisser passer !

La Ville de Mérignac mobilisée contre les violences faites aux femmes

En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint et les féminicides représentent 14,5% des homicides. Mérignac n’échappe pas à ce fléau. Engagée dans le combat pour les droits des femmes et contre toutes les formes de violence dont elles sont victimes, la Ville mobilise ses forces vives. Dès 2017, la collectivité a initié le « Plan Local de Lutte contre les Discriminations » et fait de l’égalité femmes/hommes une priorité dans tous les quartiers. Cette politique transversale s’incarne notamment par le réseau du droit et de la justice, développé par la commune, en collaboration avec le Conseil départemental de l’accès au droit de la Gironde (CDAD33). Installé à la Maison des Associations, le « Point Justice » a aussi des annexes dans les quartiers de Beaudésert, du Burck et de Beutre.

Un « violentomètre » sur les baguettes

La Ville de Mérignac s’associe au collectif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes. Ce 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, les membres de l’antenne girondine distribueront des sacs à pain dans toutes les boulangeries mérignacaises partenaires. Les numéros d’urgence d’aide aux victimes y sont mentionnés, ainsi qu’un baromètre des violences, appelé « violentomètre ». Il permet de se situer sur une échelle de critères de violence subie dans la vie quotidienne.

Vous êtes témoin ou victime de violences verbale ou physique ?

Deux numéros d’urgence sont à votre disposition 24h/24 et 7j/7 : le 3919 et le 05 56 40 93 66 pour l’APAFED (Association Pour l’Accueil des Femmes En Difficulté).


« Celles qui ont peur ne peuvent pas agir »

« Les juristes du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles – CIDFF – peuvent répondre à tous types de demandes sur le droit des familles, du travail... Pour nous, il est essentiel de ne pas signifier d’entrée de jeu nos actions autour des violences conjugales. Cela permet aux femmes de pousser la porte d’entrée plus librement, car nombre d’entre elles sont dans le déni ou la culpabilité. Mais nos juristes sont formés à ces problématiques. Ils savent repérer les situations et distinguer ce qui relève d’un simple conflit de ce qui est de l’ordre de la violence. Notre rôle est d’amener les femmes vers une prise de conscience progressive, afin qu’elles connaissent les dispositifs et prennent leurs décisions », explique Marie-Françoise Raybaud, directrice du CIDFF de la Gironde.

Si en 2020, les permanences du CIDFF ont été fermées à cause des confinements, la Ville s’est malgré tout mobilisée et a ouvert des points d’accueil éphémères dans les centres commerciaux et a favorisé des permanences téléphoniques des juristes. Cette année, à Mérignac, le CIDFF a reçu 43 personnes, dont 39 femmes. Onze d’entre elles sont victimes de violences.

Dans les quartiers

Au-delà de cet accueil juridique, les juristes du Point Justice de Mérignac mènent aussi, à la demande de la commune, des actions de sensibilisation et de prévention auprès des professionnels : conseillers en économie sociale et familiale des centres sociaux, médiateurs sociaux, animateurs, éducateurs... « Mérignac a une vraie volonté d’aller au plus près des habitants pour prévenir, repérer, informer et orienter les femmes victimes de violences », souligne encore Marie-Françoise Raybaud.

Quinzaine de l’égalité

Organisée du 2 au 16 novembre par la Ville de Mérignac en lien avec Bordeaux Métropole, la Quinzaine de l’égalité se déroule sur toutes les communes de la Métropole. Pendant deux semaines, conférences, expositions, rencontres-débats, spectacles de danse inclusive, escape-game... permettent de questionner nos rapports aux autres, à la différence, de cerner les mécanismes d’autocensure, d’aborder les enjeux de droit, les discriminations sexistes et raciales...

Découvrir la programmation


Favoriser la mixité dès la maternelle

La lutte contre les stéréotypes de genre commence dès le plus jeune âge. Convaincue que le respect d’autrui et que l’égalité filles/garçons se construisent dès l’enfance, la commune a impulsé une démarche innovante à l’école des Bosquets avec l’aide d’Édith Maruéjouls, géographe spécialiste des questions du genre, et des équipes éducatives. Là, pour assurer un usage égalitaire de la cour, les aménagements ont été repensés avec la mise en place de coins calmes, d’un espace artistique « super héroïne » ou encore des jeux grandeur nature pour favoriser la mixité.

"La Ville peut agir pour les femmes"

« Les regards doivent changer et la Ville a un rôle de sensibilisation et de prévention à jouer. Actuellement, nous travaillons à la mise en place d’une Maison des femmes avec les associations et les bailleurs sociaux. Il ne s’agit pas d’un lieu, mais d’une politique globale qui privilégiera la prise de conscience et l’accès aux droits, et permettra aussi l’hébergement d’urgence et la reconstruction d’une vie nouvelle. »
Marie Récalde, Adjointe au Maire, déléguée à l’égalité femmes/hommes

Toutes et tous solidaires

Depuis 1999, l’ONU a choisi la date du 25 novembre pour marquer la lutte contre les violences faites aux femmes, à l’échelle internationale. À Mérignac, c’est également la date choisie pour planter un arbre en mémoire de Chahinez Daoud, près de la Maison des habitants du Burck, lieu qu’elle aimait fréquenter. La Ville n’oubliera jamais son nom.

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, des événements sont organisés :

  • Lundi 15 novembre : Petit déjeuner formation « repérer, accueillir et orienter les personnes victimes de violence de couple » avec le CIDFF.
    De 9h30 à 12h30
    à la MJC Centre-ville, 15 Avenue Roland Dorgeles, 33700 Mérignac
    Sur réservation : contact@mjcmerignaccentre.fr
  • Jeudi 25 novembre : Permanences juridiques gratuites dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes par le CIDFF.
    De 9h à 12h
    au Point Justice à la Maison des Associations, 55 Av. du Maréchal de Lattre de Tassigny, 33700 Mérignac
    Sur rendez-vous : 05 56 44 30 30
  • Vendredi 26 novembre : Initiation self-défense et débat accompagné d’un thé et cocktail japonais sur le self-défense et la lutte contre les violences faites aux femmes.
    À 19h
    au gymnase de l’école Marcelin-Berthelot, 132 Av. Aristide Briand, 33700 Mérignac
    Avec l’association Matsukazé et Ludovic Caudéran.
    Renseignements et réservation : www.aikido-matsukaze.com et ludovic.cauderan@gmail.com


Permanences juridiques

Le Centre d'information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) agit sur l’ensemble des problématiques rencontrées par les femmes. Les juristes reçoivent les personnes les premiers et troisièmes mardis de chaque mois, à la Maison des Associations.

Plus d'informations par téléphone au 05 56 44 30 30

Un délégué du défenseur des droits est également à votre écoute au Point Justice.

Prenez-rendez-vous par téléphone au 05 57 00 15 10